Creation d un marche a des fins de developpement et d utilisation de ressources en biogaz en Guinee

Select This

Select solutions you want to learn more about and connect to the appropriate solution provider.

Ce projet vise à créer un marché viable et efficace pour la production, la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies de biogaz en Guinée, à travers trois composantes complémentaires: (1) le développement d’un cadre politique, institutionnel, juridique et réglementaire adéquat; (2) la consolidation d’une chaîne d’approvisionnement en technologies à base de biogaz durables et abordables; et (3) des capacités et une sensibilisation accrues des institutions de microfinance et des consommateurs afin d’adopter des technologies à base de biogaz et de miser sur leurs retombées économiques et environnementales.

No Poverty , Good Health and Well-Being , Gender Equality , Affordable and Clean Energy , Climate Action , Life on Land

La déforestation, la croissance des émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation d’énergie à usage domestique, et les déficiences de l’approvisionnement en électricité, qui défavorisent les activités économiques, constituent un défi socio-environnemental majeur en Guinée. Le recours à la biomasse, sous forme de bois de chauffage et de charbon, représente une des principales sources d’énergie domestique dans le pays (surtout en zones rurales), et s’accroît en raison du défrichage visant à transformer les forêts en exploitations agricoles, forestières ou minières, conduisant à une disparition des habitats, exposant les sols à l’érosion et affectant gravement les ressources hydriques. Face à ce contexte, le biogaz domestique et institutionnel, du fait de son potentiel à fournir une source d’énergie propre pour la cuisson et la lumière dans les zones rurales et périurbaines, semble être une solution appropriée pour substituer la consommation de bois et de charbon.


Le projet vise à établir un marché viable et efficace pour la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies à base de biogaz en Guinée, axé sur trois segments interconnectés. Le premier cible les digesteurs de format familial à petite échelle, principalement lié à l’autoconsommation et la gestion des matières premières en interne; cette catégorie se compose principalement de ménages agricoles élevant du bétail. Le second marché cible les digesteurs à grande échelle pour des applications institutionnelles, commerciales et industrielles présentant un besoin en chaleur et/ou électricité; il s’agit encore principalement d’autoconsommateurs, remplaçant les vecteurs d’énergie actuels (tels que le diesel ou le réseau d’électricité) par une alternative plus propre et moins onéreuse dans leur processus commercial. Enfin, le projet s’adressera au marché intérieur à des fins de fabrication et d’installation de digesteurs.
Afin d’atteindre ses objectifs, le projet a adopté une stratégie s’appuyant sur un ensemble coordonné d’actions, à savoir: (i) la maîtrise de la technologie et sa vulgarisation; (ii) l’implication des institutions publiques permettant au projet de développer et capitaliser les bonnes pratiques; (iii) l’intégration des préoccupations de la femme rurale, en qualité d’actrice et bénéficiaire; (iv) la génération de revenus pour les populations par la dynamisation et l’intégration des secteurs vitaux de l’économie rurale; et (v) la mise en place de structures et politiques favorables au développement du marché. Le projet se propose en particulier d’introduire un cadre réglementaire favorable et un mécanisme de soutien financier, deux facteurs qui devront faciliter la participation des ménages individuels et du secteur privé au développement et à l’utilisation du biogaz. Le projet prévoit également l’installation de 2.000 biodigesteurs domestiques modèles (de capacité comprise entre 4 et 10 m3 de gaz utilisable pour l’éclairage et la cuisson) et 10 unités industrielles pour fournir l’électricité, ainsi que le renforcement des capacités techniques et entrepreneuriales des ressources humaines locales pour constituer le socle du secteur privé porteur du marché de la technologie.

Les principaux résultats déjà atteints par le projet incluent:
– L’accès au gaz de cuisson et d’éclairage pour 565 ménages dans 116 communes rurales;
– L’installation d’un biodigesteur industriel;
– La formation de 222 maçons et 6 encadreurs techniques déployés dans 28 préfectures; et
– La formation de 57 vulgarisateurs agricoles pour l’utilisation des effluents du biodigesteur en engrais organiques.

Burkina Faso , Guinea

Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et PNUD

Ministère Guinéen de l’Environnement , des Eaux et Forêts; Ministère Guinéen de l’Énergie et de l’Hydraulique; Ministère Guinéen de l’Élevage; et Ministère Guinéen de l’Agriculture

Our Partners